Joyeux Noël et très bonne année 2018
<--
X
Mardi 23 janvier
Pluie faible
Temp Min : 5 °C
Temp Max : 9 °C
Archives
Dans le fond de l'air, un parfum de Pentecôte le 13 avril 2009
Et voilà : il fallait s'y attendre: à une cinquantaine de jours avant la Pentecôte, Gougnies vibre, pour la première fois dans l'année, au rythme des tambours et au chant des fifres.
Marc Moreau, l'un de nos adjudants l'a bien fait comprendre dans ses paroles d'accueil : casser le verre à Gougnies ce n'est pas "prendre du galon" ni arborer "des plumes", mais c'est s'engager à servir pour assurer la beauté de notre folklore et de notre compagnie.

Comme on le verra sur les quelques clichés qui vont suivre, le cassage du verre qui nous donne un nouveau Corps d'Office se passe dans un contexte où on se respecte et s'encourage dans la bonne humeur.

Par ailleurs, au nom des majors, Benoît Moreau a évoqué la mémoire d'Yvonne et Justin Minet en ces termes: "Il n'est pas dans les habitudes, lors du cassage du verre, de prendre la parole après le discours officiel; pourtant cette année un événement nous a conduits, nous Majors de Gougnies à la prendre.
Nous voulons simplement ici rendre un hommage à Yvonne et Justin Minet qui, depuis 1966, ont accueilli et dorloté les Majors de Gougnies.
La Pentecôte est la somme de toutes les petites pentecôtes de chacun, et l'absence de Yvonne et Justin va faire un vide énorme dans celle des Majors.
C'est pourquoi nous dédierons cette année notre Pentecôte à nos amis qui nous manqueront pour toujours."





Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Préparatifs souper de la Marche - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Préparatifs souper de la Marche - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Préparatifs souper de la Marche - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir
Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Souper Cassage du verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Souper Cassage du verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Souper Cassage du verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Souper Cassage du verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir


Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir



Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Cassage du Verre - 12 août 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 août 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 août 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 août 2009 - Cliquez pour agrandir



Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Cassage du Verre - 12 avril 2009 - Cliquez pour agrandir
Photos Arnaud, Jef et Ben

Le discours de Marc Moreau
Chers amis Marcheurs, chers Rolendiens,

Après de longs mois d'attente, nous voici enfin réunis pour la première étape de notre tradition folklorique : le cassage du verre. Cette cérémonie nous mènera, dans cinquante jours, à l'apothéose de notre folklore : la Marche qui accompagne la procession de Sainte Rolende.
Le cassage du verre n'est pas un événement anodin qui ouvre seulement les prémices de la Marche. C'est, au contraire, un moment privilégié, première clef de voute de notre tradition ancestrale.
Le cassage du verre, c'est d'abord la prestation de serment individuel de chaque officier qui s'engagera, pour un an, à œuvrer à la bonne réalisation de la Marche, à faire respecter les traditions, à réunir les moyens financiers nécessaires et à défendre les intérêts de notre folklore. A Gougnies, cet engagement sera intégralement consacré au service de la compagnie et des Marcheurs. Il ne servira jamais à couvrir un quelconque intérêt personnel.

Le cassage du verre c'est aussi un formidable moment de fusion entre le Corps d'Office et les Marcheurs, entre la Marche et tous les Rolendiens que vous êtes. Cette union se traduit par une intense émotion collective au sein de cette assistance et démontre que notre folklore est profondément enraciné aussi bien dans le cœur des Gougnaciens que dans celui des Rolendiens.
Le cassage du verre c'est, enfin, la démonstration que tout un village peut se mobiliser pour perpétuer ses précieuses traditions.
Aujourd'hui, ce sont les officiers qui sont mis à l'honneur. Mais le travail du Corps d'Office ne serait rien sans l'aide précieuse de tous les bénévoles qui le soutiennent.
Ce soutien est indispensable et revêt de nombreuses formes. Il y a tout d'abord celui des caporaux et sergents qui participent activement à la vie du peloton et de la Marche. Il y a également celui de toutes les personnes qui aident à la réalisation du souper, du cassage du verre, de la distribution des costumes, de l'entretien du local et de la fabrication du matériel. N'oublions pas nos épouses qui repassent nos pantalons blancs, préparent nos tenues, organisent de main de maître les repas dans les pelotons et qui supportent nos absences ou rentrées tardives.
Il y a également les personnes qui apportent leur aide en recevant et logeant des Marcheurs extérieurs au village. Que dire de ceux qui soutiennent les majors et la logistique de leurs montures ? Enfin, il y a toutes les personnes qui participent financièrement par le versement d'un don, l'achat d'une carte de soutien ou par la présence au souper.

A tous ces bénévoles, nous disons mille fois merci car, sans eux, notre Marche ne serait rien !

Dans cinquante jours, Sainte Rolende nous réunira tous. Au-delà du caractère festif de notre précieuse tradition, ce sera le moment pour chacun d'entre nous de retourner à ses racines. Pour les fervents de Sainte Rolende, ce sera l'occasion de prier pour toutes les personnes qui souffrent ou qui sont victimes des affres du monde qui nous entoure. Pour les autres, ce sera l'heure des retrouvailles entre amis ou dans les familles. L'espace de quelques jours, les différences sociales disparaitront totalement sous les costumes que nous endosseront. Au-delà des formidables moments de convivialité que nous partagerons, chacun aura à cœur de présenter des défilés et des prestations de qualité. Mais, la Marche, ce n'est pas qu'un simple défilé, aussi beau soit-il. La Marche, c'est l'expression de notre culture profonde, riche et ancestrale. Cette culture est unique et constitue, pour tous les Rolendiens, un formidable patrimoine que nous devons à tout prix préserver.
Enfin, la Marche c'est la preuve vivante que tout un village peut soutenir un projet collectif à travers les véritables valeurs de la solidarité.

Après avoir rappelé le règlement du cassage du verre, que l'on peut retrouver ICI, Marc a appelé successivement chacun des officiers.

La saperie de Gougnies est unique dans l'Entre Sambre et Meuse. La manière de manœuvrer, l'uniformité des tenues et des haches ainsi que la disposition en rangs serrés constituent ses principales particularités. L'année passée, cette magnifique saperie était conduite par notre SERGENT-SAPEUR : René GREGOIRE.
PETIT SERGENT-SAPEUR : Amaury LOTTE

La batterie, c'est l'âme de la Marche. A Gougnies, nous sommes particulièrement fiers de la qualité musicale de notre batterie. Qui n'a jamais eu de frisson en entendant battre les tambours à la prise au drapeau ou lors de la rentrée sur la place de Gougnies ? Qui n'a jamais eu de frisson en écoutant les mélodieux solos des fifres qui résonnent sur la place ou dans l'église ? Cette batterie est conduite de main de maître par notre TAMBOUR-MAJOR Claude CHARLIER
PETIT TAMBOUR-MAJOR : Jonas LEPAGE.

A Gougnies, les majors constituent une autre particularité. Ils sont les seuls, dans l'Entre Sambre et Meuse, à porter tous les quatre le bonnet à poils. Ils commandent toutes les décharges du dimanche et du lundi. Leur parade à la prise au drapeau est unique et leurs évolutions à la tribune de Gerpinnes sont toujours appréciées. J'appelle les 4 MAJORS : Benoît MOREAU, Guy VANWIJNSBERGE, Maurice LIBOTTE et Nicolas MONNOYER.

A Gougnies, les trois adjudants sont parmi la troupe. Si nous sommes très exigeants envers nos Marcheurs, sachez que tous nos actes sont posés dans l'intérêt collectif de la compagnie. A titre personnel, je suis particulièrement heureux de partager cette fonction avec mes deux vrais amis Jacques MONNOYER et Francis SODINI.

Autre élément propre à Gougnies : la prise au drapeau. Cette cérémonie, qui consacre l'avenir de la Marche par la mise à l'honneur des jeunes enfants et de notre bannière est un des points culminants du lundi de Pentecôte. Elle procure, à chaque Marcheur et spectateur, un moment d'émotion particulier. Cette année, les circonstances sont particulières au sein de la famille MONNOYER. J'invite notre ami Jean MONNOYER, qui est vrai Marcheur et un vrai Rolendien, à venir casser le verre. Comme PORTE-DRAPEAU.

Le premier peloton, c'est le reflet du respect des traditions premières. Dans le passé, nous ne devons pas oublier que notre compagnie comptait trois pelotons de Grenadiers second empire. L'année dernière, Philippe MENGEOT conduisait avec brio ce peloton.
PETIT OFFICIER DES GRENADIERS : Théo MONACO.

Le peloton des petits artilleurs, c'est aussi le futur de notre Marche. Depuis quelques années, il fait la transition avec les anciens en accueillant en son sein le drapeau des anciens combattants lors de la prise au drapeau. J'appelle Arthur MINCKE.

La tenue des artilleurs, telle que nous la connaissons, n'est portée qu'à Gougnies et à Sart-Eustache. La présence du canon le lundi à la prise au drapeau, à l'arrivée et au départ de la Châsse de Sainte Rolende a apporté une touche supplémentaire à ce peloton discipliné qui a désormais le privilège d'avoir la plus grande ancienneté moyenne dans la compagnie. Notre ami Bill CABUT va-t-il à nouveau tenter l'aventure ?
PETIT OFFICIER DU PELOTON DES ARTILLEURS : Loïc MOREAU.

La dérène guillite du troisième peloton possède le privilège d'accompagner la Châsse de Sainte Rolende lors de la rentrée. Ces dernières années, ce peloton s'est fortement renouvelé. J'appelle Marc SOUMILLON.
PETIT OFFICIER DU 3ème PELOTON : Marius SOUMILLON.

Le Corps d'Office 2009 est constitué dans le respect des traditions a souligné Marc avant de formuler les remerciements de circonstance.


Gougnies - Cliquez pour agrandir

Le Corps d'Office 2009


Voyez la page du Comité de la Marche


Retour aux archives

Retour en haut
Commentaires
Par Ben le dimanche 19 avril 2009 à 20h09
réponse en Message Personnel
Par moreau gaetan le dimanche 19 avril 2009 à 18h05
dit ben tu as reçus les photos de paque que jet'ai envoyer
Par moreau gaetan le dimanche 19 avril 2009 à 18h04
je crois qu'il est facile de critiques une personne pour un petit bout de phrase
je connais mon frere et je sais que quand il a dit cette phrase je crois savoir qu'il voulais mettre a l'honneur c'est amis proche
dans la vie je crois que l'on des copains des amis est des vrais amis je crois avant tous qu'il faut regarder le travaille accomplis et non un petit bout de phrase mal percus et je suis d'accord avec maurice que l'on doit signer que l'on soit d'accord ou pas et pour terminer bonne pentecôte a ter tous

gaetan moreau
Par jimmy le samedi 18 avril 2009 à 13h12
et on me voit !
Par rene gregoire le samedi 18 avril 2009 à 12h05
tres joli discours de marc
certain on peut-etre mal comprit marc
bonne pentecote a plus
Par Maurice L le vendredi 17 avril 2009 à 20h35
Bien résumé Jean ( M. Carly)

Au lundi de Pentecôte

Maurice Libotte
Par richard (gozée) le vendredi 17 avril 2009 à 16h35
bonjour emma,
oui bien sur j'ai pu constater que vous ètes toujours au poste
et mème au premié rang, mais je ne voit pas bien se que vous
avez dans votre verre !!!!!!! du coca ou de l'eau .
bonne soirée quand mème. RICHARD
Par carly le vendredi 17 avril 2009 à 14h56
ESt-il vraiment utile de sortit une phrase ou un membre de phrase de son contexte pour, le cas échéant, en faire un sujet de début de polémique?

Je ne sais plus qui a dit et écrit: " il n'y a pas de texte sans contexte" tandis qu'un autre, à moins que ce ne soit le même, ajoutait " donnez moi un mot ou un bout de phrase et j' obtiendrai votre tête " ( c'était encore au temps joyeux de l' invention du Dr. Guillotin ).

Que celui qui n'a jamais écrit ou prononcé une allocution jette la première pierre.

Amicalement, pied gauche en avant MARCHE.

Grand Père Carly
Par Maurice Libotte le jeudi 16 avril 2009 à 20h31
Je suis persuadé que, quand Marc site "ses vrais amis", il parle des marcheurs, surtout ceux de Gougnies, et ce en général, par rapport à ses connaissances "non-marcheur". Arrêtons de voir le mal partout, alors qu'il faut voir plus loin que le texte lui-même.
Ce n'est pas parceque l'un est sité comme "bon marcheur" que l'autre ne l'est pas.
Je félicite Marc et son frère Benoît pour leurs discours.
Quand je fais un commentaire, positif ou négatif, je le signe, ne fusse que par politesse et par conviction.

Maurice L
Par stefan le jeudi 16 avril 2009 à 11h05
belle prestation du corps d office comme chaque annee. beau cassage du verre avec le soleil en prime.
Par un marcheur le mercredi 15 avril 2009 à 21h54
je suis tout a fais d'acord avec ce que dis le marcheur dans son commentaire.A propos de ce que dis Marc Moreau!!quand il dis effectivement (je vais cassé le verre avec mes vrai amis)donc pour lui les autres son quoi !!!, Enfin voilà quelqu'un qui à vue clair je suis de tout coeur avec ce marcheur!! bien vue a toi , marcheur a bientot
Par un marcheur le mercredi 15 avril 2009 à 21h00
c'etait tres bien mais
pourquoi marc dit "je vais cassé le verre avec mes vrai amis"
les autres c'est quoi?
puis il site jean un vrai marcheur
les autre c'est quoi???
Par willy le mercredi 15 avril 2009 à 17h47

Très beau cassage du verre RESPECT ET DIGNITE Toujours aussi émouvant surtout quand la batterie bat ''AU DRAPPEAU'' pour l'Officier Porte Drapeau.Nous devons sans doute être les seuls dans l'Entre Sambre et Meuse à agir de la sorte
Ambiance conviviale Gougnies peut être fier de son Corps d'Office
rendons le lui dans 50 jours
Par Julius le mercredi 15 avril 2009 à 14h21
He beh voila le verre est cassé...
Maintenant reste plus qu'a attendre cette belle pentecote 2009 ! :-D
Vite vite que l'on y soit...
Par emma le mardi 14 avril 2009 à 20h02
Bonjour Richard,
Comme tu peux le constater, nous sommes toujours au poste et au premier rang. Nous avons passé un bel après-midi avec le soleil.
Par richard (gozée) le mardi 14 avril 2009 à 14h13
félicitation à celui qui a fait les photos, surtout celle avec emma
et sa maman gabrielle, au moins j'aurais un souvenir de vous
deux. je vous souhaite une bonne fète de pentecote. RICHARD.
Ajoutez un commentaire :
Conditions d'utilisation
Votre nom :

Votre commentaire :
Retour en haut