X
Jeudi 21 septembre
Peu nuageux
Temp Min : 7 °C
Temp Max : 19 °C
Le 50e anniversaire de la relance après la guerre

Allocution de Jean Marcelle le samedi de la Pentecôte 1995

Chers Amis Marcheurs,

Nous fêtons aujourd'hui la cinquantième participation de la Compagnie de Gougnies à la grande procession Ste Rolende depuis sa restauration à l'issue de la dernière guerre.

Les racines de notre beau folklore appartiennent à l'histoire, et notre dévotion à Ste Rolende a traversé le temps sans jamais prendre la moindre ride.

Au contraire

Cette belle famille de marcheurs que nous constituons devant notre clocher exhale une remarquable jeunesse, un dynamisme collégial dans le respect des traditions locales.

C'est, à l'aube du 2lème siècle, ce qu'il y a de plus réconfortant pour l'avenir de l'âme de notre village.

Cette profonde conviction qui nous anime n'est pas un fruit du hasard.

Si notre belle marche est sans aucun doute l'une des plus représentatives de l'Entre Sambre et Meuse, c'est parce que depuis de nombreuses générations, Ste Rolende a suscité le même dévouement dans l'authenticité de notre terroir.

Alors aujourd'hui, si l'avenir de notre folklore est entre nos mains, il est de notre devoir de nous tourner vers le passé pour rendre hommage à ceux qui, au travers des épreuves de la vie, ont maintenu et consolidé les bases de nos traditions.

Beaucoup d'entre nous ont la chance de ne pas avoir connu les misères de la guerre. Mais nous n'avons pas le droit d'oublier tous ceux qui ont souffert pour faire de nous des hommes libres.

Si notre clocher vibre aujourd'hui au son du tambour, il reste néanmoins empreint à jamais de ces larmes que même le temps ne peut sécher.

Lorsque, lundi, nous rendrons les honneurs devant le monument nous aurons une pensée toute particulière pour toutes ces victimes de l'absurdité.

A peine sortis du chaos de ces années noires, au printemps 1946, des Marcheurs se sont engagés à remettre sur pied cette compagnie qui est la nôtre.

Nous profitons de cette cérémonie anniversaire pour leur faire part de toute notre gratitude.
Grand merci à ceux qui ont ravivé les couleurs de notre folklore.

Grand merci à tous les marcheurs qui, depuis cinquante ans, se sont dévoués sans compter pour perpétuer dans toute leur richesse les coutumes locales.

Grand merci à toutes les épouses et mamans de marcheurs qui, depuis toujours, ont contribué dans l'ombre au succès de leurs prestations.

Il y a quelque temps, dans le cadre d'une polémique au sujet de la raison d'être de certaines compagnies de soi-disant marcheurs, un ancien de Morialmé m'avait écrit ceci :

"Les deux premiers commandements du vrai Marcheur devraient être les suivants :
  • On ne marche vraiment bien que dans son village.
  • Si tu veux bien marcher, regarde comment ton père marche."
S'il est vrai qu'au fil des années la compagnie a grandi et que -certaines améliorations y ont été apportées, la structure fondamentale en est restée intacte par respect pour les traditions et pour les anciens qui en ont été les artisans.

Alors, devant vous, nos aînés, nous prenons aujourd'hui l'engagement formel de préserver avec tout le soin qu'ils méritent les trésors de notre patrimoine pour que les générations futures soient fières de nous comme nous sommes aujourd'hui fiers de vous.

Vive Gougnies
Vive Ste Rolende
Vive les vraies Marches

Texte du discours: Jean Marcelle

retour en haut
Commentaires
Par Alain et Solange du Mans le lundi 30 janvier 2006 à 17h35
Félicitations Jean ,tu dis la vérité sur cette tradition.C'est très bien de continuer en passant le relais à tes enfants et petits enfants.Bravo à tous
Ajoutez un commentaire :
Conditions d'utilisation
Votre nom :

Votre commentaire :
retour en haut