X
Vendredi 24 novembre
Risque d'averses
Temp Min : 9 °C
Temp Max : 11 °C
Benoît Baufayt, le sculpteur musicien
De personnes comme lui, on dit généralement : « celui-là a de l'or dans les mains », mais à propos de Benoît Baufayt on ajoute : « il a la tête plus dure que le bois dans lequel il sculpte »... Et tant mieux ! S'il n'avait pas ce caractère, il n'exercerait pas, enfin, le métier dont il rêvait : ébéniste et sculpteur.

Il n'a que 32 ans mais, depuis sa sortie de l'école, il a déjà bien « galéré » avant de vivre de ses gouges et de son maillet : il a été menuisier, métallo et même, entre autres, chargé de l'aménagement intérieur ...d'ambulances.

De ses doigts ne sortent pas que des meubles d'art, mais aussi le son aigu du fifre ou les « fla-flafla flabada- ra » des tambours : deux instruments qu'il a appris à jouer sans vraiment « connaître la musique ». Il use de l'un ou de l'autre selon la batterie dans laquelle il est intégré.

« Le solfège, explique-t-il, je ne l'ai abordé que plus tard en apprenant la trompette ». Et voilà : un troisième instrument ! Mais d'où tient-il donc ce talent de musicien ? « Peut-être de ma grand-mère maternelle qui était pianiste. Quand elle était jeune, elle jouait dans les cinémas à Bastogne pour accompagner les films muets... »

Aujourd'hui, Benoît entend poursuivre l'étude de la trompette mais il compte aussi retourner à l'école pour pouvoir, à son tour, enseigner l'ébénisterie ou la sculpture.
En tant que sculpteur, il a un sujet pas banal de satisfaction : c'est lui qui a réalisé le nouveau saint Remi qui surmonte la hampe du drapeau de la compagnie de Gougnies
« Un jour, explique-t-il, on est venu me demander de restaurer l'ancienne statue. Ca me semblait risqué étant donné qu'elle avait déjà connu de nombreuses réfections et j'ai proposé de la mettre à la retraite et d'essayer d'en faire une nouvelle. Que risquait-on ? Je suis allé retrouver l'ébéniste auprès duquel j'ai fait mes stages. Il m'a incité à me mettre au travail et m'a donné des conseils. La statue a pris forme peu à peu et au cassage du verre en 2002 j'ai eu le plaisir de venir la remettre au Corps d'Office de la marche. Elle est en tilleul et revêtue de doré comme l'ancienne »

Benoît constate : «avec ce saint Remi, j'ai deux sujets de satisfaction. Le premier, c'est de le voir chaque fois que je marche à Gougnies. Le second, c'est de voir mon fils Guillaume marcher en dessous ! »

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Travail accompli : Benoît vient présenter son œuvre au Corps d'Office et aux habitants de Gougnies.


La naissance d'une statue

Quatre stades de la réalisation:


Cliquez pour agrandir
Le traçage dans le bois de tilleul afin de procéder à une première et grossière découpe à la scie à ruban
Cliquez pour agrandir
La pièce obtenue après ce chantournage
Cliquez pour agrandir
Suite de l'ébauche : Saint Remi sort de la matière

Cliquez pour agrandir
La statue terminée

Cliquez pour agrandir
Le maillet et un jeu de gouges qui, avec la technique et l'art, donnent vie à la matière...

Texte rédigé par Benoît Gaspar

retour en haut
Commentaires
Par abel damien le jeudi 31 octobre 2013 à 18h46
magnifique sculpture vmt et tres heureux d avoir fait connaissance lors de souper le l association .

toutes mes felicitaions pour le magnifique travail . . .

abel damien tambour major de la societe royale des ZOUAVES PONTIFICAUX DE THUIN
Par MaquetCa le dimanche 23 septembre 2007 à 21h35
Très beau boulot!
Magnifique!
Par mammytambour le jeudi 15 mars 2007 à 20h48
Alors Benoît, te voilà célèbre sur le net.

A quand pour une coquille St-Jacques ou une "lasagne maison".
Par jean-mi le jeudi 13 octobre 2005 à 13h10
je suis très heureux que l'on aie créerce ste car je viens d'apprendre que cette statue à été réalisée par un ami .En ce qui te concerne benoit , je te tire mon chapeau pour ton talent ( dont je ne doutais pas un seul instant )
Par capucine le samedi 24 septembre 2005 à 00h33
ca c est sur qu il a un vrai talent et est toujours la pour rendre service
Ajoutez un commentaire :
Conditions d'utilisation
Votre nom :

Votre commentaire :
retour en haut